Galerie de peinture : Qui intervient dans le marché de l’art ?

Galerie de peinture

Publié le : 22 décembre 20154 mins de lecture

La peinture est considérée comme marchandise depuis la naissance du tableau de chevalet au 14ème siècle. Le tableau est alors devenu un objet d’appropriation personnelle et circule beaucoup. Pour contrôler la production et la circulation, il y avait la Corporation et l’Académie, mais pour déterminer la valeur de l’art, il fallait toujours se référer à l’évolution du marché.

Comment déterminer les cotes des artistes ?

Pour établir la valeur d’un tableau ou d’une peinture, le réseau d’influences intello-institutionnelo-économico-artistique est mis en place dans tous les pays du monde. Cette démarche est importante pour établir les cotes des artistes nationaux. C’est grâce à ce genre de réseau que l’art américain, allemand et français bénéficie d’une grande réputation contrairement à l’art japonais. Seuls les « intellos » peuvent saisir les messages renvoyés par les nouveaux peintres. En effet, il peut paraître difficile de comprendre les arts plastiques contrairement à la beauté que tout le monde peut apprécier sans avoir de culture spécifique. Il est également crucial d’avoir des institutions pouvant légitimer et consacrer l’importance des artistes. En France, on fait référence à Beaubourg. C’est le lieu d’exposition de l’art moderne qui a exposé Garouste en 1989 quand il était encore très peu connu dans le monde de l’art.

Pour plus d'informations : Rôles des galeries de peinture dans la propagation de l'art

Le rôle des spéculateurs

Vu que l’art occupe une grande place dans le domaine financier, il a fait apparaître le métier de spéculateur, permettant dans certains cas de trouver de l’argent à investir. Cependant, ce dernier point ne semble pas être important, l’exemple des Japonais montre en effet, qu’en plus d’acheter, ils font tout pour monter les cotes des artistes ce qui ne leur permet pas toujours de rafler des plus-values. Dans ce sens, ils ne peuvent pas défendre les artistes nationaux puisqu’ils n’ont pas un réseau de marchands comme en France ou aux Etats-Unis. Ils n’ont pas non plus de galeries ni de collectionneurs et encore moins des conservateurs de musées. Les spéculateurs ne trouvent donc leur place que dans les pays avec toutes ces institutions.

À consulter aussi : La nouvelle peinture figurative avec ROBERT COMBAS

Les acteurs du marché de l’art

Le marché de l’art est influencé par plusieurs acteurs : les peintres, les vendeurs, les critiques, les conservateurs de musées, les collectionneurs et les clients potentiels. En fonction des acteurs sur une scène artistique on peut distinguer quatre types de marchés : le marché des croûtes, le marché des amateurs d’art, le marché spéculatif ainsi que le marché de prestige. Le marché des croûtes concerne les tableaux vendus sur les foires aux croûtes tandis que le marché des amateurs d’art regroupe plusieurs grands spécialistes comme les grands collectionneurs. Le marché spéculatif regroupe les collectionneurs et enfin le marché de prestige fait référence aux ventes privées.

Plan du site